Une solution associative au renouveau de l’économie locale

Un problème unique est souvent bloquant. Deux problèmes considérés séparément, c’est décourageant. Alors une multitude de problèmes pris séparément et c’est le sort qui s’acharne.

Les problèmes qui nous tombent dessus ne sont pas dus au seul hasard, et effectivement lorsqu’un problème résiste, un second problème n’est pas bien loin et se présente sans plus tarder. Ce dernier pourrait être vu comme un indice supplémentaire de la solution à trouver. Pourtant, on s’entête souvent derrière des solutions éculées, les problèmes deviennent plus grands encore, les réponses plus compliqués et on se bute face à une implacable réalité. Comme pour une devinette, la véritable solution nous glisse entre les mains. Jusqu’à ce que de la mise en commun de la multiplicité des indices surgisse l’unité, celle de l’idée puis d’une véritable synthèse. Et effectivement, comme pour une devinette, on s’écrie, « je le savais, c’était trop simple » !

L’avenir est à ces solutions simples. En voici une qui, par construction, remet en cause les divisions verticales et artificielles de notre société pour mutualiser horizontalement les enjeux et fournir des solutions unificatrices.

Il s’agit de mettre en commun au niveau local les enjeux des associations, l’économie des producteurs, et le transport des marchandises à destination des professionnels et des particuliers.

Aujourd’hui, les parents ne savent pas toujours comment emmener leurs enfants pour leurs activités sportives ou ludiques, et cela les oblige à des allers-retours parfois pénibles voire rédhibitoires. Quant aux producteurs locaux, il ne leur est pas simple de vendre aux particuliers sans passer par des intermédiaires coûteux.

Le principe, c’est de proposer de venir chercher les enfants chez eux, les emmener sur leurs lieux d’activités et de les raccompagner. Et l’idée, c’est que, pendant la journée, le transporteur sera allé chercher les commissions de manière groupée.  En sortant de la camionnette devant la maison de chaque enfant, le conducteur déposerait les commissions sur le pas d’entrée, et l’enfant n’aurait plus qu’à les déposer dans les placards et frigidaires de sa famille.

Bien sûr, il faut jouer un minimum le jeu, et un montant minimal de courses par semaine doit être prévu pour rentabiliser l’affaire. L’opportunité, c’est de saisir l’occasion pour que le livreur puisse déposer les colis dans la maison, en faisant d’une pierre deux coups et d’éviter d’avoir à téléphoner ou à revenir comme il le fait communément.

En fait, cela ne se limiterait pas aux enfants, chaque adulte pourrait être ainsi emmené jusqu’à son local associatif et en profiter pour discuter avec ses connaissances ou copains.

Les producteurs participeraient en donnant une marge bien plus faible que celle accordée aux intermédiaires, d’autant que les pertes liées aux méventes ne se poseraient plus autant.

Une gestion informatique permettrait de proposer les ventes, gérer les commandes, synchroniser les calendriers, optimiser les déplacements. Cela serait plus économique pour le consommateur, et moins de temps serait perdu à se déplacer individuellement.

En passant à une véritable intercommunalité, cela permettrait aussi de mettre en commun des producteurs à une échelle un peu plus importante et de permettre plus facilement de se rendre à une association située sur une autre commune.

Et cela ferait gagner du temps aux parents, de la consommation d’essence, ce serait bon pour la planète et très convivial de se retrouver tous ensemble dans un mini-bus. Cela créerait surtout du lien.

Une solution plus élaborée a été décrite par la suite dans un autre article.

Enfin, pour en revenir aux devinettes, c’est parfois difficile de trouver la solution. Mais, au jeu du ‘ni oui ni non’, pour quelqu’un qui donne toute son énergie à vous aider, c’est encore plus désespérant ! Finalement, plutôt que de crise économique, pour notre planète, ne serait-il pas plus adapté de parler de dépression écologique ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s