Réponse à Tony, voeux pour 2016

En réponse au message de Tony qui suit:

« Bonne et agréable année 2016. Je vous souhaite de rencontrer l’audience à vos sujets et à vos projets futurs. Plus il y aura d’individus différents et qui veulent réfléchir, discuter, même si cela parait absurde parfois, plus nous pourrons envisager un renouveau politique et humain dans le temps. J’ai confiance. Salutations. »

Je vous souhaite aussi plein de bons moments pour 2016, et d’abord une bonne santé. Et de même, meilleurs voeux aux lecteurs de ce blog.
En un peu plus d’un an, plus de 1200 lectures pour près de 600 lecteurs, et aussi quelques abonnés. Et j’en suis très content, même si c’est bien sûr encore confidentiel. Et beaucoup moins, par exemple, qu’un autre site que j’ai créé pour un club de sport à vocation purement locale et qui n’a demandé aucun effort particulier ! Et où une simple rétrospective Photo a fait hier près de 400 lectures !
Quitter l’addiction de la polémique pour exercer sa réelle liberté ne se fait pas en un jour. Ce blog n’a nullement vocation ni intérêt à déplacer ces polémiques en son sein du jour au lendemain. Et les articles purement critiques ont encore de beaux jours devant eux.
Espérons effectivement que 2016 ne consiste pas simplement à « résister » comme le déclarait notre Président lors de ses voeux, et à utiliser notre « vitalité » vers ce renouveau dont vous parlez.
En 2016, grâce à l’appui des précédents articles et aussi de références extérieures à ce blog, je vais pouvoir écrire un article sur « les éléments essentiels à la conception ». Article qui sera une étape au-delà de mon article introductif sur la synthèse. Et à des résultats simples de travaux sur ce sujet menés depuis Aristote, Kant, Hegel et Hamelin ! La synthèse, cette opération essentielle à la représentation qui se manipule au jour le jour dans le logiciel. Et dont j’ai ainsi eu la vocation et la chance d’en comprendre et d’en expérimenter les enjeux sur cette matière si malléable.
Actuellement, on en est à redécouvrir Aristote et sans avoir atteint les premiers apports de Kant. Et je crois qu’on se contente simplement de revenir sur les résultats de ce dernier comme seule base d’une inutile métaphysique. Car si Kant a laissé entendre que la raison ne peut pas tout à elle seule, ce n’était certainement pas dans l’objectif d’abandonner la métaphysique.
Et donc il y a de l’espoir de se tourner vers de meilleures choses, tandis que le potentiel à changer de notre société post révolution industrielle grandit face à la concentration des pouvoirs et une désormais nécessité dépassée de soumettre à la chaîne, et y compris dans les services.
L’utopie ou l’absurdité, ce n’est plus de croire à ses rêves, mais de croire que le cauchemar de 2015 puisse continuer.
A bientôt !
Laurent

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s