Présentation du blog

Nous connaissons les solutions des problèmes qui se posent à notre pays mais les politiques sont tellement éloignés des réalités qu’ils passent à côté. Nous sommes arrivés au bout de la logique d’un système. Il n’y a pas une crise économique ou écologique ou politique ou morale, il y a toutes ces crises en même temps. Ce n’est pas un hasard, elles sont liées entre elles, et il est donc naturel de penser que la direction à prendre consiste à résoudre l’ensemble de ces problèmes de manière cohérente.

Les ressources naturelles et les espaces manquent pour assurer de la croissance, les entreprises recherchent à maximiser leurs profits aux dépens de la qualité de leurs produits. Il y a une uniformisation mondialisée de la réponse aux besoins. C’est le règne de l’argent facile pendant que ceux qui travaillent le plus doivent gagner de moins en moins. C’est la difficulté à s’ériger en alternative tant la création administrative d’une entreprise est compliquée.

Petit à petit, l’industrialisation, la finance, les lobbys, les grandes entreprises ont transformé puis grignoté notre liberté à la mesure d’un pot de yaourt que l’on achète bien que vidé petit à petit de sa substance pour être transformé en produit chimique au goût artificiel tandis que le crémier du coin aux produits naturels et sains doit fermer en raison de normes sanitaires ingérables.

Aujourd’hui, nous pouvons comprendre une crise mais certainement pas l’injustice criante vécu au jour le jour. Ainsi, il ne faudrait donc pas libéraliser le monde du travail mais bien libérer la capacité d’entreprendre. Tel en est donné l’exemple par l’économie collaborative qui se développe selon le signe précurseur d’une nouvelle vision, à savoir celle du partage des biens matériels et de la préservation des ressources. Il est de bon sens d’aller vers une société de croissance sur l’immatériel, et de la décroissance sur le matériel.

Pour autant, notre société est arc-boutée de toutes parts dans un système aristocratique de préservation des intérêts particuliers. Ce blog d’initiatives citoyennes présente ainsi les problèmes caricaturaux qui se posent à notre pays mais aussi des solutions ou des idées, dont certaines sont proposées à notre gouvernement, des communes, des associations ou des entreprises collaboratives. Et la politique en démocratie peut aussi prendre d’autres formes bien plus participatives et s’affranchir du modèle existant d’une obsolescence à programmer. C’est tout le sens de la relocalisation économique, écologique et politique.

Et il est ainsi détaillé à travers ces articles comment se dénouer de l’emprise des pouvoirs égocentriques et entrer dans une logique vertueuse.